top of page
  • Photo du rédacteurMaitresse Vanessa

Je suis TDS et alors ?

Je suis Vanessa, une dominatrice, et je me moque du regard des autres.

Dans un monde où la sexualité et l'intimité sont des aspects fondamentaux de notre être, les personnes travaillant dans le domaine du sexe ont toujours existé. Pourtant, elles demeurent souvent en marge de la société, stigmatisées et mal comprises. Dans cet article, je vais vous parler de la façon dont je fais face au regard des autres en tant que travailleuse du sexe (TDS) et plus précisément en tant que dominatrice virtuelle.


mistress vanessa Dionysxs.Arts
Photographie : Dionysxs.Arts

Le terme "travailleuse du sexe" englobe un large éventail de professions et d'expériences, allant bien au-delà des clichés souvent véhiculés par la culture populaire. Ce sont des individus qui ont choisi, pour diverses raisons, de travailler dans l'industrie du sexe. Pour ma part, je suis dominatrice virtuelle ! C'est-à-dire que je domine des hommes et des femmes à distance.


Comment je me confronte aux regards des autres ?


Dans mon parcours en tant que travailleuse du sexe, j'ai choisi de faire face à la réalité, sans honte ni regrets.

Une grande majorité de mon entourage est consciente de ma profession, ce qui suscite parfois des réactions mitigées. Certains amis m'ont soutenue inconditionnellement, comprenant la nuance et la complexité de mon travail, tandis que d'autres ont choisi de s'éloigner, incapables de surmonter leurs préjugés, ou d'être hypocrites avec moi.


J'ai perdu des amitiés en cours de route, en particulier avec des hommes dont les copines étaient jalouses de ma profession. Elles me percevaient comme une menace, car je représente à leurs yeux le "sex-symbol" et la femme forte que les hommes convoitent. Mais en réalité, je n'ai que faire de leurs problèmes de jalousie. Or, de leurs mecs, j'en avais strictement rien à foutre !


Cependant, je reste convaincue que les relations qui ne peuvent pas accepter qui je suis réellement n'étaient peut-être pas aussi solides que je le croyais. Je ne peux pas et ne veux pas changer qui je suis pour satisfaire les attentes des autres.


Je suis chanceuse, car certains de mes amis "ne comprennent pas", mon travail, mais ils me soutiennent et m'encouragent. D'autres sont super curieux, et me pose plein de questions.

Après y a aussi l'indifférence pour certain, et c'est très bien comme ça. Mais il y a toujours du respect. Il semblerait que j'aie bien choisi mes amis, n'est-ce pas ?


Après, il y a internet ...

Étant visible sur les réseaux sociaux, je suis parfois la cible de la haine de la part d'internautes qui ne connaissent rien au monde du BDSM ni à la réalité des TDS. Il s'agit souvent du même profil : des hommes, parfois très jeunes, avec une vision très réductrice de la femme et du sexe en général.


Qu'est-ce que cela me fait ? Rien, je ne ressens rien. Cependant, parfois, je peux avoir de la peine, de voir que ces gens sont si mal éduqués de manière général : sur le sexe, sur leur regard du monde et des autres.


Ces individus, souvent éloignés du monde du BDSM, révèlent un manque flagrant de compréhension et d'empathie. Mais je ne me laisse pas déstabiliser par leurs commentaires négatifs et leurs préjugés. Au contraire, je trouve la force en moi pour continuer à éduquer, à élever la voix et à défendre ma communauté, car nous méritons, nous aussi, d'être entendus et respectés.


La réalité est que ma vie en tant que dominatrice virtuelle est bien plus que ce que l'on pourrait penser. Mon travail consiste à offrir un espace sûr et consensuel où les fantasmes et les désirs peuvent être explorés, sans jugement. Beaucoup de mes clients sont des individus qui cherchent à découvrir leurs propres limites et à s'épanouir dans leur sexualité. J'ai le privilège d'aider ces personnes à naviguer dans ce voyage intime, en respectant toujours leurs besoins et leurs limites.


En fin de compte, je suis TDS, et cela ne définit qu'une partie de qui je suis en tant qu'individu. J'ai choisi une voie qui m'épanouit et qui est en accord avec mes valeurs et mes désirs. Mon message est clair : ne laissez pas le jugement des autres vous empêcher d'être vous-même, car c'est dans l'authenticité que se trouve la véritable liberté.


N'hésitez pas à me suivre sur mes réseaux :

MYM : https://mym.fans/Mistressvanessa

Pour une offrande ou un cadeau : https://www.wishtender.com/mistressvanessa666




111 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page